Saint Pierre le Jeune

Galerie photo de l'histoire de l'édifice



Saint Pierre le Jeune fait partie des églises médiévales fondées à l’extérieur de la ville de Strasbourg autour du VIIe ou VIIIe siècle. Construite au début du XIe siècle, cette église a été nommée Jung Sankt Peter ("Saint Pierre le Jeune"), par opposition à une autre église, "Saint Pierre le Vieux", qui était déjà en place.

Cette église comporte un certain nombre de particularités, dont ce cloître.


Autre particularité de l'édifice : il dispose de deux bas-côtés au Sud, mais un seul au Nord.

Louis XIV va donner au culte catholique non seulement la Cathédrale, mais également en 1681 le chœur de Saint Pierre le Jeune. L'église est alors véritablement coupée en deux, entre chœur catholique et nef protestante.


Avec l'agrandissement de la ville de Strasbourg (la Neustadt) est construite en 1889 un nouvelle église (près du palais de justice) "Saint Pierre le Jeune Neuf" pour le culte catholique.
Le chœur est donc libéré, et Saint Pierre le Jeune "vieux" redevient entièrement protestante. L'idée d'une restauration germe alors.

Le professeur Carl Schäfer (1844 - 1908) fût chargé en 1894 de la restauration de l'église. Il a stabilisé la tour de l'église et rajouté des escaliers, retrouvé les fresques intérieures et repeint l'extérieur de l'église. Cependant, il a gardé le jubé, et dans le chœur tous les lambris datant du XVIIIe siècle.

La Chapelle des Anges fût également un ajout du professeur Schäfer lors de la restauration de l'église.

Le cloître tel qu'il est aujourd'hui date également du XIXe siècle, exceptée cette colonne à quatre têtes, qui est présente depuis sa construction.




Visite virtuelle de notre église

Un poste d’organiste au concours

Un poste d’organiste au concours

L’église-collégiale Saint-Pierre-le-Jeune protestant de Strasbourg représente un lieu phare du paysage spirituel et culturel strasbourgeois et offre un potentiel important en termes de développement culturel. L’orgue de Jean-André Silbermann a été construit en 1780, reconstruit en 1950 par la Maison Muhleisen et a été restauré en 2014 par le facteur d’orgue Quentin Blumenroeder.

Dans le cadre d’une réorganisation du service de l’orgue, le Conseil presbytéral met au concours un poste d’organiste. Les candidatures seront traitées par un jury composé notamment de membres du Conseil presbytéral et d’organistes reconnus, parmi eux un professeur de conservatoire.

Les candidats présélectionnés attestent d’une formation de musicien professionnel ou équivalente. Des compétences en matière de direction artistique représentent un plus. Dans le cadre d’une audition d’une demi-heure, d’un entretien d’embauche et de l’accompagnement d’un culte, ils démontrent leur sens de la liturgie, leur maîtrise d’un répertoire varié de haut niveau et leur talent d’improvisateur.

Les organistes titulaires de Saint-Pierre-le-Jeune sont membres de droit de l’Association culturelle de Saint-Pierre-le-Jeune que les autorités paroissiales ont mandatée pour l’organisation et le suivi des manifestations culturelles à Saint-Pierre-le-Jeune. Dans ce contexte, les organistes portent le souci de la qualité et de l’excellence de l’offre culturelle à Saint-Pierre-le-Jeune et de l’image de la paroisse auprès du grand public.

Ils sont également appelés à collaborer ponctuellement avec la chorale paroissiale.
 
Les candidatures sont à transmettre à Monsieur le pasteur Philippe Eber
3 Rue de la Nuée Bleue 67000 Strasbourg, avant le 12 avril 2020.
Pour toute question, vous pouvez le contacter au 06 73 25 27 47.

Christine Wendling
20/02/2020

L’église-collégiale Saint-Pierre-le-Jeune




L'église-collégiale est fermée à la visite en raison de l'épidémie du coronavirus 

Elle est ouverte pour la prière 
- Le dimanche de 10h-10h45
  et de 18h-18h30
- Du lundi au samedi de 9h-9h30
  et de 18h-18h30
- Le mardi, jeudi et samedi
  de 11h à 11h30

18/01/2020




Restez informé de l'actualité de Saint-Pierre-le-Jeune









Derniers articles